• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille



•  2018  Productions, Work in Progress, Installation PANTHÉON

DimensionS : 40X50cm (chacun) 300 dessins référencés.

Technique : Gravure, Pastel compressé



L’origine du mot Panthéon vient du grec qui désigne l'ensemble des déesses.  Panthéon (a work in progress)

Et elles sont nombreuses dans cette installation : 300 personnalités féminines à ce jour, de tous horizons, dont le passage sur terre est marqué dans la matière. Panthéon est travail de mémoire mais aussi réflexion sur la vie. L’engagement à poursuivre la construction de ce Panthéon équivaut à tenter l’ascension d’un sommet qui chaque jour recule, construire une tour sans fin, on n’en voit pas le bout. C’est un engagement pour tenter de freiner l’oubli et surtout le déni dont sont l’objet les femmes, qui ont tant contribuées au génie humain. Découvrir le fil de leurs vies, de leurs histoires, de leurs idées, de leurs géniales intuisions, de leurs engagements est la matière de Panthéon.

Des scientifiques, chercheuses, (aux réalisations parfois ou souvent spoliés) toutes celles rendus à l’état d’invisibilité. Ces écrivaines, ces résistantes, femmes engagées politiquement - ces artistes, peintres, photographes, sculptrices, oubliées leurs contributions à la connaissance, en raison de leur race, de leur appartenance ethnique, de leur emplacement géographique, ou en raison de leur genre. Cette discrimination touche encore plus fortement les êtres entre-deux, androgynes, hermaphrodites, intersexuelles, ou transgenres. Ces personnalités à la nature incertaine, ils ou elles qui possèdent naturellement deux esprits, masculin et féminin : êtres aux deux esprits

 

dominique kippelen